Menu

Accueil > Actualités

Villeurbanne ouvre le débat sur le cannabis - Le Point

Faisons remonter nos propositions avant le 10 février 2019

(NdlR : TOus et Toutes sur : https://participez.villeurbanne.fr/
Pour les Villeurbannais et Villeurbannaises, mais aussi pour toutes les personnes qui habitent dans l’agglomération lyonnaise, veuillez donner votre avis, faîtes vos suggestions, partagez vos propositions pour changer le contexte local (et national), car plus grande sera la participation, plus nombreuses seront les propositions, plus il y a des chances que cette consultation soit prise en considération par les décideurs politiques.)

Villeurbanne ouvre le débat sur le cannabis

Face à la banalisation du trafic de cannabis, la ville lance une grande concertation citoyenne sur sa place dans la société française. De notre correspondante à Lyon, Catherine Lagrange

Jusqu’au 10 février, les Villeurbannais, mais pas seulement, sont invités à donner leur avis sur le cannabis.

Faut-il dépénaliser, voire légaliser, le cannabis en France ? Ou, au contraire, renforcer la législation ? Alors que la tendance est à la libéralisation dans de nombreux pays du monde, la question reste encore taboue dans l’Hexagone. La ville de Villeurbanne, elle, a décidé de mettre les pieds dans le plat. « Il est temps d’ouvrir le débat en France », estime Didier Vullierme, adjoint au maire chargé de la sécurité. « Il est impensable que notre pays ne se pose pas cette question. » Comme beaucoup d’autres, cette ville de 150 000 habitants, mitoyenne de Lyon, est quotidiennement confrontée aux petits trafics de bas d’immeuble sans trop savoir comment réagir. « Les élus locaux sont en première ligne face aux habitants excédés par le trafic de cannabis qui se développe et se banalise avec son lot d’incivilités et de délinquance », constate, impuissant, l’adjoint au maire. « Les villes n’ont ni compétences judiciaires ni compétences de sûreté publique pour enrayer les trafics devenus plus visibles ces dernières années. »

Villeurbanne a donc décidé de se saisir de la question avec les moyens dont elle dispose, c’est-à-dire le débat. « On ne peut pas se satisfaire de ce constat d’impuissance », estime Didier Vullierme, qui se dit prêt à « mettre un coup de pied dans le pacte républicain ».

« La France est à la traîne »

Jusqu’au 10 février, les Villeurbannais, mais pas seulement, sont invités à donner leur avis sur la plateforme de contribution participez.villeurbanne.fr. Pour nourrir la réflexion, la plateforme propose une série d’interviews et de tables rondes avec experts, juristes, médecins, policiers, sociologues, économistes…
Agnès Thouvenot, adjointe à la santé, plaide, par exemple, pour davantage de dispositifs de prévention. « On ne dit pas assez les dégâts du cannabis sur le cerveau et sur l’apprentissage », estime-t-elle. « Ni des risques sanitaires au niveau psychiatrique, pulmonaire, neurologique », renchérit Jonathan Bocquet, adjoint à la jeunesse et à la vie étudiante. Didier Vullierme assure que le débat se fera sans tabou ni angélisme, de façon totalement ouverte, et que toutes les questions seront explorées.

Pour participer à ce recueil d’avis : https://participez.villeurbanne.fr/

Voir en ligne : Le Point

Dans  Idées

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Soutenir par un don