• Lettre d'information :

  • ENCOD

    Bulletin Encod 147  13 mars

    LE BULLETIN D'ENCOD SUR LES POLITIQUES DES DROGUES EN EUROPE MARS 2018 Regards vides, visages effrayés. C'est ce à quoi j'ai fini par m'attendre chaque fois que je parle à une personne n'ayant...

    Bulletin Encod 146  16 janvier

    LE BULLETIN D'ENCOD SUR LES POLITIQUES DES DROGUES EN EUROPE JANVIER 2018 Bonne année à tous ! Une année supplémentaire de guerre contre les usagers de drogues est derrière nous ! Bien que la guerre...

    Encod Bulletin 145  1er décembre 2017

    LE BULLETIN D'ENCOD SUR LES POLITIQUES DES DROGUES EN EUROPE DÉCEMBRE 2017 Le forum Européen de l'ibogaïne s'est déroulé du 8 au 10 septembre 2017 à Vienne. La conférence a réuni bon nombre des...

  • Chanvre & Libertés

    8èmes journées nationales de la Fédération Addiction  16 avril

    En tant qu’association en faveur d’une meilleure politique de gestion des drogues, NORML France est affiliée depuis plusieurs années à la Fédération Addiction, ceci nous permet de faire entendre le...

    Pétition – Cannabis : L’amende ne changera rien, il faut réguler d’urgence...  25 mars

    Le 17 mars 2018, NORML France a lancé une pétition à l'attention d'Emmanuel MACRON, Président de la République, et de Nicole BELLOUBET, Ministre de la Justice. Une semaine plus tard, ce texte a déjà...

    Premier week-end de formation NORML France  24 mars

    Une première pour notre association, avec l'inauguration de nos sessions de formation aux éléments de plaidoyer de NORML France. Une bonne façon d'expérimenter une nouvelle façon d'organiser des...

  • Union Francophone pour les Cannabinoïdes en Médecine

    Bulletin IACM du 20 Mai 2018  22 mai

    Zimbabwe: Le gouvernement délivre des licences pour cultiver du cannabis à des fins médicales Les Zimbabwéens peuvent maintenant demander des licences pour cultiver du cannabis à des fins médicales...

    Bulletin IACM du 09 Mai 2018  11 mai

    Science/Homme: L’usage de cannabis réduit la mortalité chez les patients brûlés Dans une étude portant sur 3299 patients brûlés, l’usage de cannabis était associé à une mortalité plus faible et à des...

    Bulletin IACM du 22 Avril 2018  23 avril

    Science/Homme: Selon deux études la légalisation du cannabis à usage médical est associée à une réduction des prescriptions d’opioïdes La mise en œuvre des lois sur le cannabis médical aux États-Unis est...

Menu

Accueil > Paroles Libres

Réflexions autour de Bernard Rappaz et bien au-delà

Depuis plus de deux mois CSF se bat pour soutenir Bernard Rappaz rattrapé par le jugement qui l’avait durement condamné en 2001.

En entamant d’emblée une grève de la faim, il a touché immédiatement le compassionnel, l’affectif, et CSF n’a pu que réagir précipitamment et fortement.
C’était de l’humanitaire. Car une grève de la faim est une protestation ultime qui ne peut laisser indifférent.

CSF s’est également mobilisé parce que Bernard Rappaz a été chanvrier, et qu’il militait pour la cause anti-prohibitionniste que nous nous obstinons à défendre.

Mais Bernard Rappaz n’est pas le champion mondial de cette cause, ni même probablement le seul champion suisse, en dépit des projecteurs qu’il s’efforce de capter.
Bernard Rappaz est un fermier qui exploitait les ressources du chanvre, y réussissait assez bien, qui militait également pour une écologie environnementale , peut-être sociale, avec un esprit frondeur qui aimait provoquer les autorités.
Ce dont maintenant il paie le prix

C’est la troisième fois qu’il utilise ce moyen, ne plus s’alimenter, pour sortir vainqueur d’un bras de fer qui l’oppose au judiciaire valaisan.
Cela explique sans doute partiellement qu’il devienne de plus en plus difficile de mobiliser une indignation internationale, et qu’ en Suisse même, la réaction paraisse rester assez molle.

Certainement, la peine prononcée n’est pas équitable, le jugement de son associée le prouve. Mais doit on focaliser toutes nos actions sur ce seul cas, dont la résolution parait relever autant du personnel que d’une Cause. même si le chanvre en a été le point de départ.

Actuellement, en France, une réflexion para-officielle semble timidement s’amorcer au sein de commissions impulsées par par un ou deux partis politiques. CSF n’y participe pas, ce que nous pouvons que regretter. Mais cela devrait encourager une motivation supplémentaire pour approfondir nos propres réflexions afin qu’elles débouchent rapidement sur des propositions étayées que l’on pourrait verser au dossier.

Nos actions ont certainement aidé Bernard Rappaz dans sa lutte contre le refus d’une sanction qu’il contexte. Mais doit on en faire notre seul combat ?

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Soutenir par un don